Page d'accueil du site
ACCUEIL AVENTURES RUBRIQUES RECHERCHES LEXIQUE NOUS CONTACTER
Accueil -> Rubriques -> Explorateurs et aventuriers -> Otto NORDENSKJÖLD (1869 - 1928)

OTTO NORDENSKJ÷LD

L'expédition suédoise en Antarctique



L'expédition suédoise en Antarctique

L'expédition est organisée en collaboration avec des missions britanniques et allemandes.

Le 16 octobre 1901 : Départ de Gotebörg de l'expédition d'Otto Nordenskjöld à bord de "L'Antarctic" , une ancienne baleinière, commandée par le capitaine Carl Anton Larsen ( 1860-1924), qui effectua son premier voyage en Antarctique pour explorer la terre de Graham à l'âge de 20 ans, puis en 1893 toujours pour le compte de compagnies de pêche il explore les mers de Bellingshaussen et de Wedell.
 
" L'Antarctic "

"L'Antarctic" , arrive à Buenos Aires le 16 décembre.
Son équipage était composé de 7 scientifiques et 16 hommes d'équipages suédois et norvégiens auxquels s'ajoute en Argentine le lieutenant José Maria Sobral et F.W. Stokes, un artiste américain.
Le 11 janvier l'équipage arrive aux Shetland, après être parti le 21 décembre d'Argentine.
Après avoir explorer le détroit d'Orléan, Nordenskjöld et cinq hommes débarquent en Antarctique (avec des chiens et du matériel) et s'installent dans l'île de Snow Hill (côte orientale de la péninsule Antarctique), pour exécuter le programme de recherches durant un an jusqu'à l'été suivant. Le navire qui est reparti vers les Shetland devrait venir les chercher à ce moment.

Les explorateurs passent l'hiver sur place en construisant une cabane de 26 m2 et un observatoire magnétique.
En septembre 1902 (au retour de la belle saison), Nordenskjöld et deux de ses compagnons partent explorer la côte sur 300 kms. Ils reviennent au camp de base après un pénible voyage de 33 jours ayant effectué un périple de 611 km. Nordenskjöld effectue une expédition vers l'îles Seymour, où il découvre des ossements fossilisés. Malgré le beau temps, les glaces n'ont pas fondu et les hommes passent un 2ième hiver sur place de juin à août 1903.
A la sortie de l'hiver austral, Nordenskjöld Jonassen partent en traîneau en direction du Nord pour chercher du secours
Octobre 1903 : après 5 jours de progression, ils aperçoivent des points noirs qu'ils prennent pour des manchots. Ce sont les trois hommes débarqués par "l'Antarctic" (cf plus bas).

Différents périples autour de
l'extrèmité de la pointe de la Péninsule Antarctique




  A Plate-forme glaciare de Larsen
  B
Nauffrage de "l'Antarctic"
  C
Détroit de Bransfield
  D
Terre de Graham
     
     
     
     
     
  1
Shetland du Sud
  2
Ile joinville
  3 Baie de l'Espérance ( pointe Hope)
  4
Ile Paulet
  5
Iles Dundee
  6
Ile Vega
  _ Périple de "l'Antarctic" avant le nauffrage
  _


Equipe de la Baie de l'Espérance qui rejoint l'équipe de Nordenskjold sur l'Ile Vega
  _
Equipe de Nordenskjold rejoint l'équipe de la Baie de l'Espérance en contournant l'Ile James Ross - Les 2 équipes reviennet sur l'Ile Snow Hill
  --> Voyage en traîneau de 600 km en octobre 1902
     
 
7a
Ile de la Colline de neige (Snow Hill)
 
 
 
7b
Ile Seymour
     
 
8
Ile James ross
 
 
 
9
Ile brabant
 
 
 
10
Ile Anvers
 
 
 
11
ile Adélaîde
 
 
 
12
Péninsule jason
 
 
 
13
Cap du Désapointemant

L'aventure du trio Andersson, Duse, Grunden

Avant de partir de Ushuaia à la rencontre de ses compagnons, le capitaine Larsen laissa les instructions nécessaires pour une opération de survie, qui devrait être organisée s 'il n'était pas de retour en avril 1903.
"L'Antarctic" entreprit alors ce qui allait être sa dernière traversée.
après des tentatives infructueuses pour accoster à Snow Hill, "L'Antarctic" débarque néanmoins 3 hommes (Andersson, Duse, Grunden) le 29 décembre 1902 en leur assignant comme mission de se rendre au camp de Nordenskjöld par voie terrestre. Mais le trio ne connaît pas la topographie des lieux et se trouve rapidement bloqué par un gigantesque canal. Ils pensent que "L'Antarctic" a pu rejoindre Nordenskjöld et ses hommes et ils appliquent alors le plan prévu : se replier sur la baie Hope et attendre le retour du bateau qui était prévu entre le 25 février et le 10 mars. Ne voyant rien venir, ils se décident à construire une petite cabane en pierre et à y passer l'hiver. Quatre mois d'un interminable calvaire : viande de phoque et de manchots, poissons péchés dans un trou de banquise, graisse de phoque pour s'éclairer et se chauffer. Chaque soir, l'un des trois doit de plus raconter une nouvelle histoire pour faire rire ses 2 compagnons. Ce petit détail les a tenu en vie.
En septembre, ils n'ont pas d'autre choix que de quitter les lieux : plus personne, en effet, ne viendra les rechercher ici. La base où Nordenskjöld doit en principe se trouver est à plus de 300 kms. En avant pour le grand raid !. Le 29 septembre, ils se mettent en route et, le 12 octobre a lieu la rencontre innatendue relatée plus haut. Mais la joie des retrouvailles est de courte durée; on ne sait, en effet, toujours pas ce qui est arrivé au bateau ...

L'aventure de "L'Antarctic"

Après avoir déposé Andersonn, Duse et Grunden, "L'Antarctic" a coulé le12 février suite aux chocs incessants des blocs de glace contre la coque.
L'équipage se réfugia dans la petite île de Paulet où ils passèrent tout l'hiver dans une hutte de pierre. Comme personne ne venait les chercher et constatant que les eaux se dégageaient, les hommes mirent un canot à la mer pour tenter de rejoindre le rendez-vous de la baie Hope.
Au prix de nombreux efforts, ils trouvent le message du trio Andersonn, Duse et Grunden, et l'annonce de leur départ pour Snow Hill.

Le sauvetage argentin


Au début d'avril 1903, quand les conditions climatiques n'étaient plus bonnes pour le retour, on commença à se préoccuper en Argentine du sort de l'expédition suédoise et de "L'Antarctic" et on décida d'envoyer une expédition à leur recherche.

La corvette A.R.A Uruguay (navire construit en Angleterre en 1874) fut chargée de la tâche. Elle fut entièrement transformée pour résister mieux à la pression des glaces, pour pouvoir emporter le maximum d'eau et de vivres et ainsi pouvoir naviguer le maximum de temps possible.

L'équipage se composait de 8 officiers dont le commandant Julian Irizar et 19 marins, tous choisis avec soins car ce voyage nécessitait outre une expérience navale, une forte résistance aux climats polaires.
Le jeudi 8 octobre 1903, l'Uruguay partit de Buenos Aires et 12 jours plus tard arrivait à Ushuaia où ils attendirent jusqu'au 1er novembre les 2 autres expéditions de secours envoyées par la Suède et la France. Ne recevant aucunes nouvelles de ces expéditions et suivant ses instructions, l'Uruguay partit d' Ushuaia et quelques jours après, passa près de l'Ile Paulet sans savoir que les naufragés de "L'Antarctic" y avaient trouvé refuge.
Le 8 novembre, le navire arriva à Snow Hill provoquant l'émotion parmi les membres de l'expédition qui attendaient qu'on vienne les chercher depuis près d'un an.
Ce 8 novembre, réserva une autre surprise : l'arrivée de Larsen et de 5 compagnons

L'Urugay embarqua tout le monde et fit escale à l'île Paulet pour récupérer les survivants du naufrage de "L'Antarctic" (il y eu plusieurs morts).
Le retour se passa bien.

Le 22 Novembre, ils arrivèrent à Santa Cruz, d'où furent envoyées les premières informations relatives au sauvetage, l'Uruguay repartit dès le lendemain et arriva à Buenos Aires le 2 Décembre 1903.
Le pays entier (l'Argentine) avait suivi les efforts des sauveteurs et les reçut comme des héros, qui avaient été sur le point de perdre leur vie pour accomplir leur devoir.
Le peuple entier ressentit ainsi pour la 1ère fois la présence de la région la plus australe de la terre.
Ce sauvetage représenta un exploit humanitaire mémorable et les recherches accomplies posèrent les bases de l'exploration scientifique en Antarctique.
 
" L'Uruguay "
 
Le commandant Julian Irizar
 
Le président Roca félicitant le Cdt Irizar

Les timbres émis le 18 octobre 2003

0,75c la corvette argentine A.R.A Uruguay (photographie de Raùl Tambornino de 1908)
tirage : 124 000 timbres
format : 44x34 mm
feuilles de 20 timbres
(2000 enveloppes 1er jour)
 

 

bloc-feuillet de 150x110 mm
format des 2 timbres 40x30 mm
tirage : 104 000 blocs
(2000 enveloppes 1er jour)
perforations : 14
dessiné par Pablo Bernasconi/Natalia Berdini
imprimé en offset par Letra Viva S.A. (Buenos Aires)

 

Une exposition philatélique du 18 au 25 Novembre 2003 a permis la commémoration de cet évènement
Un documentaire sur l'officier argentin José M Sobral qui participa à cette expédition, fut présenté lors de cette exposition . Il est représenté sur le cachet spécial apposé pendant la durée de l'exposition

 

La poste suédoise fut également présente avec un cachet spécial appliqué notamment sur un timbre suédois représentant " l'Antartic" au milieu des icebergs.

 

Nous remercions Monsieur Gilles Lecroulant, membre de la Sata, qui nous a permis de mettre cet article en ligne.




OTTO NORDENSKJ÷LD (1869 - 1928)
   
L'expédition en Terre de Feu (1895 - 1896) L'expédition suédoise en Antarctique


Voir un autre explorateur Philatélie polaire Haut de la page
ACCUEIL AVENTURES RUBRIQUES RECHERCHES LEXIQUE NOUS CONTACTER
TRANSPOL'AIR © 2012 - Tous droits réservés    •    Qui sommes-nous ?
Hit-Parade