Page d'accueil du site
ACCUEIL AVENTURES RUBRIQUES RECHERCHES LEXIQUE NOUS CONTACTER
Accueil -> Les informations -> Dominick Arduin - Pôle Nord en solitaire

LES INFORMATIONS


Date
Titre
Mars 2004
L'aventure de Dominick Arduin
Expédition pôle nord 2004

Dominick Arduin est née le 7 février 1960 dans les Alpes française. Sa carrière sportive commença en kayak de course en ligne avec lequel elle fût en 1981 championne du monde. Habitant depuis 13 ans en Finlande, Dominick elle choisi la nationalité finlandaise pour se consacrer aux activités de guide et accompagnatrice dans son village d´Ivalo.

En 1985 elle part vivre un an en survie avec une équipe de 7 personnes dans le nord de la forêt canadienne. En 1985, elle part skier en autonomie ( 600 km) de Moscou à Saint-Petersbourg. En 1987, elle gagne le rallye en VTT Paris-Dakar en se plaçant devant tous les hommes de la compétition.
De 1988 à 1997, Dominick est touchée par une grave blessure au genou. Elle subit 5 opérations. Elle se remet à la compétition en 1997. En 1999, Dominick participe en Argentine à l´Eco-Challenge où elle finit à la cinquième place. En janvier 2000, sa blessure au genou resurgi et elle doit supporter deux nouvelles opérations. Six mois après , elle remporte le Raid Gauloise en Himalaya.

En mai 2001 elle se dirige vers le pôle nord magnétique. Elle atteint le pôle Nord magnétique accompagnée par Jean-Marc Perigaud et effectue un périple d'environ 450kms à ski sur les 700 séparant Resolute Bay du pôle nord magnétique.

 

Sa tentative en 2003

En 2003, elle se lance vers le pôle Nord géographique, mais elle tombe à l'eau, et perd les orteils des deux pieds.

"Par liaison satellite, le lundi17 mars 2003, Dominik Arduin annonçait au PC de l'expédition à Khatanga qu'une plaque de jeune glace avait cédé sous son passage et qu'elle était tombée complètement à l'eau, qu'elle avait beaucoup de mal à se sécher et qu'elle redoutait que ses pieds ne commencent à geler.

Le mardi 18 mars une consultation téléphone avec le centre spécialisé des grandes gelures de
Chamonix mettait Dominik Arduin devant une terrible décision : continuer l'expédition et
perdre ses pieds où bien renoncer pour cette année et limiter les dégâts. En fin de
journée il fallut se rendre à l'évidence : l'évacuation d'urgence était nécessaire.

- Mercredi 19 mars 2 hélicoptères MI-8 sont partis de Khatanga et après un vol de 11 heures
l'équipe de secours médicalisés à localisé Dominik Arduin et l'a rapatrié sur l'île de
Sredny où un avion An 12 l'a prise en charge pour la ramener à Norilsk.
- Jeudi 20 mars matin elle était à Moscou d'où elle a été transférée à Genève, puis à
l'hôpital de Chamonix.
Le jeudi soir, le verdict des médecins de Chamonix confirmait le bon état général de Dominik
mais signalaient de graves gelures aux deux pieds ".

L'expédition 2004

" Après l´échec de 2003 Dominick Arduin s'est préparée bien mieux" nous confiait t-elle par email.

Elle s'était entouré du guide de haute-montagne François Bernard (Ben). Ben a lui même atteint le sommet de l´Everest, le pôle nord en 1997 et le pôle sud en 1999 (voir notre dossier). Actuellement, il dirige la base dérivante de Barneo à 100 km du pôle nord géographique. Ben a suivi la préparation de Dominick durant toute l´année 2003-2004.

Elle nous expliquait déjà en 2002 qu'elle vivait sa préparation au quotidien :
" Tout de suite après avoir fini de te répondre, je pars skier 100 km sans m´arrêter. L´entraînement quotidien est entre 3 et 5 heures.
En été , course en montagne, vélo, kayak et en hiver ski de fond, course à pied.
En habitant ici en Laponie j´ai un gros avantage pour partir au pôle. Je vis 7 mois dans la neige entre - 20 c , - 30. Donc je fais tous mes entraînements dans ce grand froid. Je ne le remarque plus et je pense réellement que c´est un avantage énorme par rapport á d´autres aventuriers.
D´autre part, habitant á côté de la mer de Barents, j´ai une expérience des grosses tempêtes....
Cette idée du pôle est passée dans ma tête depuis des années et j´ai pu
testé le matériel et les vêtements que je voulais…
J´habite au bord de la rivière et j´ai déjà tiré mon traîneau sur des centaines de km cette année. "

A l´automne 2003, le 12 octobre, Dominick et Ben sont partis en Sibérie à Khatanga. L´objectif de ce voyage était de tester un nouvel équipement dont la tente lapone étudiée par Ben. Au premier test, elle fût monté en 1,5 minutes !

Tout de suite après la Sibérie, Dominik et Ben sont partis pour l´Antarctique. L´objectif de ce voyage est encore le même : tester les derniers équipements spécialement étudier pour Dominick et s'entraîner au plus proche des conditions."

Elle est partie le vendredi 5 mars depuis le nord de la Sibérie, du Cap Arktichevski vers le Pôle Nord. Il est à signaler que les conditions météorologiques n'ont pas pu lui donner d'opportunité de partir avant. Le 4 mars l'équipe de Cerpolex qui devait déposer les quatre autres "aventuriers" (Ben Saunders, Bettina Aller acommpagnée du cameraman Jean-Gabriel Leynaud, Wave Vidmar et Frédérique Chamard Boudet) au Cap avait fait un survol de la zone de départ. Plusieurs zones "critiques" (banquise non stabilisée avec des voies d'eau ou constituée d'une glace nouvellement formée) ont été aperçues. Seul Dominick et Frédéric avaient décidé de partir du Cap Arktichevsky (81°10'N-96°03'E) les trois autres sont partis plus loin.

Dominick Arduin n'a pas donné signe de vie depuis le samedi soir après son départ (malgré qu'elle ait deux téléphones satellitaires avec elle), le dernier signal de sa balise reçu par le PC course a reçu un signal de sa balise Argos le 6 mars mais celui-ci était trop faible pour la localiser. Elle avait alors parcouru environ 25 km. A la même période Frédérique Chamard Boudet se faisait piéger sur de la glace " nouvelle " et se retrouvait dans l'eau. Les autres aventuriers avaient préféré se faire déposer plus loin que le Cap Arktichevski afin de trouver une banquise plus solide.

Ces outils de communication ne sont pas fiable à 100% sous ces latitudes et malgré les recherches en hélicoptère, il était encore possible que Dominick soit en train de skier vers le Pôle tirant sa pulka qui pouvait lui servir aussi de " radeau " pour franchir des voies d'eau.
Plusieurs recherches ont été menées sans succès en survolant la zone de passage théorique.

" Des traces ont été repérées sur un agrégat de glace craquée puis fraîchement reformée après le passage probable d'un skieur, peut être les traces de Dominick Arduin ".

" Le 18 mars les hélicoptères ont décollé de Khatanga le matin (2h TU). La météo était bonne (température -44°C). Les hélicoptères ont refueller à Sredny et sont allés directement ravitailler Bettina Aller et Jean-Gabriel Leynaud (ils sont par 83°N-97°E). Ensuite ils ont quadrillé la zone se trouvant au Sud pour essayer de trouver une trace quelconque de Dominick ".

Les chances de retrouver Dominick Arduin sont maintenant épuisées, seul une panne commune des balises et téléphones laissait espérer que Dominick avance sans se soucier des efforts qui étaient mis en place pour la retrouver.

Pour en savoir plus >>> http://www.arctic-dominick.com



Si vous aussi vous avez des bulletins d'associations, des articles de presse, des illustrations ou toute information pouvant nous apporter des éléments de recherche ou de réflexion, nous les traiterons avec grand plaisir. Pour être informé des actualités polaires, des manifestations et recevoir notre revue de presse insrivez-vous sur notre liste en page d'accueil.


Retour aux informations Haut de la page
ACCUEIL AVENTURES RUBRIQUES RECHERCHES LEXIQUE NOUS CONTACTER
TRANSPOL'AIR © 2012 - Tous droits réservés    •    Qui sommes-nous ?
Hit-Parade